Associazione Tiatiò
Luca Scarpellini
Tiatiò Luca Scarpellini ONLUS via Lolmo, 12 - 24126 Bergamo, Italy- C.Fisc.95176930162 - sek@tiatio.org - 2011©TIATIO'

Tiatiò est une association née de la volonté d'un groupe d'amis pour célébrer la mémoire de Gianluca Scarpellini, né, vécu, malade du cancer, soigné et mort récemment à Bergamo.

Tiatiò, dont nous ne souhaitons pas révéler la signification, ne prétend pas détenir la vérité, et ne veut pas promouvoir le culte de Luca.
Conscients du fait que Luca fut Homme, plein de qualités et de défauts, et qui mettait par dessus tout en avant son désir insatiable de la vie et pour cela toujours à la recherche des diverses jouissances qu'elle peut procurer, nous ne souhaitons pas pour autant sanctifier Luca.

Luca avait ceci de spécial qu'il considérait les autres pour ce qu'ils sont, les puissants comme les indigents, sans que ceux ci aient jamais à rougir de leur condition, en les aidant à être eux-mêmes.
Il vivait de fait dans une recherche permanente du plaisir, carpe diem hic et nunc, qui constituait son mode de vivre et qui l'a porté en fin de compte dans une providence salvatrice a trouver Dieu quelques années avant que la maladie ne se révèle a lui, restituant corps et âme à l'expéditeur.
Capable de faire une légère révérence devant le puissant recouvert d'or tout comme de s'agenouiller pour regarder sous les robes, Luca a mené une vie faite de contrastes, d'amours confessés et d'autres cachés.
Pendant de longues années, son amour le plus caché aux yeux des autres a été aussi le plus grand, son épouse, la femme de sa vie, la mère de ses enfants. Amour renouvelé, plus fort que jamais, en particulier au cours de ses dernières ânes de vie, quand il ne se savait pas encore malade.

La grandeur de Luca s'est aussi exprimée à travers la force incroyable, tout sauf héroïque, avec laquelle il a affronté le cancer, réussissant mêmes à transformer la lutte en jeu, tout en étant effrayé et souffrant intimement, parce que la maladie portait avec elle la Mort, détestée parce que signifiant fin de la vie, de la recherche de ses plaisirs qui ne pouvait que finir ainsi.
Vivant son cancer avec une terreur authentique qu'il combattait au moyen de l'ironie, cette dernière lui faisant office de courageuse e consolante compensation.

C'est ainsi qu'en souvenir de sa vie faite de plaisirs et de devoirs, de ses cheveux bouclés qui portaient en eux toutes les nuances du noir et blanc, ceux d'avant la chimiothérapie et de sa tête rasée, nous nous sommes engagés à faire quelque chose de mémorable, en son nom, contribuant ainsi à la lutter dans la mesure du possible pour que d'autres Luca guérissent.

Nous dédions ainsi “Tiatiò” à cette personne si spéciale dans sa normalité à se moquer du cancer contre lequel il savait très bien qu'il finirait par perdre tout en ne prenant rien à la légère, au contraire pour se rappeler que quand le cancer gagne c'est toujours une tragédie mais que ce dernier peut ET doit perdre.